Les couples heureux ont leurs secrets

(John M. Gottman et Nan Silver. 2000. Les couples heureux ont leurs secrets . Paris : JC Lattès.)

Le Dr John Gottman est un psychologue américain qui est considéré actuellement comme un des grands spécialistes sur les couples. Au cours des dernières années, il a réalisé plusieurs recherches où il a observé des couples en interaction. Fort de ses observations et aidé du journaliste Nan Silver, il s’adresse directement dans son livre aux couples pour leur proposer ses conclusions sur ses recherches et pour leur donner des outils pour travailler à enrichir leur relation.
Tout d’abord, il présente certaines idées fausses sur la vie en couple, comme, par exemple, que les hommes et les femmes viennent de planètes différentes ou que les couples heureux n’ont pas de conflits. Du même coup, il cherche à démolir de telles idées, son but étant alors d’inciter les couples à avoir des attentes plus réalistes par rapport à leur relation.
Par la suite, le Dr Gottman définit les indices qui lui permettent, à partir de la façon dont les deux partenaires se disputent, de prédire avec une très grande précision (plus de 90%, écrira-t-il) les risques de séparation de leur couple. il présente ainsi les six indices suivants : _1. un démarrage brutal de la dispute où l’un des deux conjoints utilise dès le point de départ un ton négatif et accusateur; _2. durant la dispute, l’utilisation de quatre types d’interactions négatives, soit : _2.1 la critique qui porte non pas sur une action spécifique du conjoint (ex. : «Tu n’as pas couché les enfants à l’heure»), mais sur une caractéristique de sa personnalité («Tu es complètement irresponsable»); _2.2 le mépris qui se manifeste par des sarcasmes envers l’autre, la raillerie, la moquerie, etc. (ex. : «Tu es bien comme ton père : tu penses juste à toi»); _2.3 une attitude défensive qui se manifeste par des justifications ou des explications face aux attaques de l’autre (ex. : «J’ai pensé qu’ils pourraient revenir demain»); _2.4 et la dérobade d’un des deux conjoints (habituellement l’homme) qui met fin à la discussion; _3. la «noyade» qui correspond à une forme de désinvestissement affectif face au partenaire, suite à de nombreux conflits non-réglés; _4. les perturbations physiologiques (accélération du rythme cardiaque, augmentation de la tension artérielle, sécrétion d’adrénaline, etc.) associées à une intense détresse affective lors de la dispute; _5. l’échec des tentatives de rapprochement pour diminuer la tension lors d’une dispute; _6. et enfin, l’évocation constante de souvenirs négatifs touchant à leur relation.
«Mais, comme l’affirme le Dr Gottman, rien n’est perdu jusqu’à ce que ce soit vraiment la fin. (p. 75). Aussi propose-t-il sept principes qui peuvent aider les couples à surmonter leurs difficultés et à renforcer leur relation. Ce sont les principes suivants : _1. Enrichir continuellement sa connaissance de la vie de l’autre et de ses états d’âme, en mettant à jour ses informations au fur et à mesure des événements, par l’observation et par la communication; _2. Cultiver la tendresse et l’estime réciproques en se centrant sur les qualités de l’autre et sur les bons souvenirs de la relation ou en s’alimentant de pensées positives sur l’autre; _3. Se développer un « compte d’épargne affectif » en se tournant vers son conjoint par des petits gestes quotidiens d’attention, de compréhension, de soutien et d’affection à son égard; _4. Se laisser influencer par l’autre en tenant compte de son avis ou de ses sentiments, en reconnaissant ses propres torts et, s’il y a un désaccord entre les deux, en recherchant un terrain d’entente plutôt que de chercher à imposer sa façon de faire ou sa vision à l’autre; _5. Résoudre les problèmes solubles en s’assurant que l’on démarre la discussion en douceur, sans critique et sans expression de mépris, en utilisant efficacement des tentatives de rapprochement (ex. : demander une pause, exprimer son accord avec l’autre, etc.), en étant attentif à ses propres réactions physiologiques durant la discussion afin de déceler les premiers signes de stress et de s’apaiser avant de poursuivre, en apprenant à faire des compromis et en étant plus tolérant/e envers les imperfections des autres; _6. Surmonter les problèmes insurmontables en identifiant pour chacun le rêve, le besoin ou le désir sous-jacent (= cause) au blocage, en le partageant à son conjoint et en trouvant ensemble un compromis qui permettra à chacun d’atteindre ce à quoi il aspire; _7. Et enfin, partager un même sens de l’appartenance en prenant conscience de sa «culture de couple» (p. 310) qui a été élaborée par le couple au cours des années et qui est constituée par ses coutumes, ses rituels, ses histoires mythiques, les valeurs réciproques des deux partenaires ainsi que leurs objectifs communs.
L’auteur passe aussi en revue un certain nombre de problèmes que rencontrent les couples, comme les relations avec les familles d’origine, le stress vécu au travail ou a naissance d’un premier enfant. Pour chacun de ces problèmes, il propose différents éléments de compréhension ainsi que des pistes de solution qui doivent cependant être adaptées à chacun des couples.
En somme, il s’agit là d’un livre facile à lire, bien documenté et, surtout, rempli d’informations fort utiles pour les couples de tout âge. Le style des auteurs peut toutefois achaler certains lecteurs. John Gottman laisse ainsi entendre que ses travaux sont révolutionnaires et qu’il propose une toute «nouvelle science de l’amour». Au tout début du livre, il nous présente son modèle un peu comme s’il cherchait à nous vendre un nouveau gadget miracle pour nettoyer la maison ou pour se débarrasser des mauvaises herbes du jardin! Il ne faut donc pas croire qu’il vienne à lui seul de réinventer la psychologie du coupleÖ Il faut admettre cependant qu’il réussit très bien à décrire le processus qui amène un couple à la rupture de même qu’à présenter de façon claire et simple les éléments essentiels de la réussite de la vie en couple. De plus, il présente aux couples des outils de travail concrets et fort pertinents (questionnaires et exercices) pour aider les couples à travailler sur leur relation. C’est d’ailleurs là le principal intérêt de son livre.
Par conséquent, deux partenaires motivés à améliorer leur relation pourront profiter grandement de ces différents outils ainsi que des discussions qu’ils auront sûrement entre eux par la suite. L’objectif n’est toutefois pas de passer au travers du livre de façon systématique, mais plutôt d’effectuer à l’aide de ce livre une démarche pour enrichir leur relation. Par ailleurs, si l’un d’eux se fait hésitant ou ne montre que très peu d’intérêt à s’impliquer dans une telle démarche, l’autre pourra malgré tout faire profiter à son couple du travail qu’il effectuera de façon individuelle.

Serge Tremblay, Ph. D.
psychologue



© Objectif couple - centre de consulation conjugale